RSE

Audencia X The Shift Project : coup d’envoi du projet ClimatSup Business

29 novembre 2021
L’école de management et le think tank ont présenté le projet ClimatSup Business lors d’une soirée événement le 22 novembre à Audencia. L’objectif ? Accélérer la transformation de la formation des acteurs de l’économie pour y intégrer les grands enjeux de transition écologique et sociale. Audencia devient le cas d’étude de cette initiative, dont la feuille de route et les livrables ont été dévoilés.

Plusieurs centaines d’étudiants, collaborateurs, enseignants-chercheurs, mais aussi de nombreux représentants d’autres écoles ou universités, politiques, entreprises, ingénieurs, responsable RSE, ont suivi la soirée.

 

L’enjeu de la formation face à l’urgence planétaire

En introduction, Jean-Marc Jancovici, Président du Shift Project, rappelle

« l’importance de la formation et de cursus alignés avec les limites planétaires pour opérer la transition vers la décarbonation de l’économie ».

Ainsi, le projet ClimatSup Business se déclinera en trois étapes, dont les deux premières seront simultanées :

  • Janvier - mai 2022 :
    • Faire un état des lieux de la formation aux enjeux socio-écologiques au sein d’Audencia
    • Réfléchir à la meilleure manière de préparer les futurs acteurs de l’économie à ces défis en regard des besoins des entreprises et des fortes attentes des étudiants :
      • Définir un socle de connaissances et de compétences souhaitables en tronc commun (à travers une veille à l’international et l’apport d’experts internes et externes)
      • Le décliner et l’approfondir par département, tout en acculturant les parties prenantes à travers un cycle de conférences d’intérêt général et la diffusion de ressources pédagogiques
  • Juin – août 2022 : Recommander la meilleure manière d’intégrer ces enjeux dans les formations existantes à travers l’élaboration d’un plan d’action.

Un premier rapport intermédiaire sera rendu public en avril 2022, tandis que le rapport final sera diffusé en septembre 2022.

La mise en œuvre du plan d’action à l’issue du projet sera ensuite pilotée par Audencia et Gaïa, son école de la transition écologique et sociale.

Le projet inclut tous les programmes de formation initiale et continue, en dehors du DBA et des MBAs. Sont donc concernés le programme Grande Ecole, les 8 formations Mastère Spécialisé®, Audencia Bachelor in Management ainsi que le BBA Big Data & Management, les MSc ainsi que la formation SciencesCom. Gaïa fait partie intégrante du projet, car ses enseignements seront dispensés au sein des différents programmes de l’école.

 

Un focus approfondi sur la finance

Le projet ClimatSup Business est aussi l’occasion d’une analyse particulière des formations en finance.  

Ainsi, seront spécifiquement produits, en complément des rapports évoqués :

  • Un état des lieux de la formation en finance en France
  • Une analyse de l’évolution des métiers de la finance
  • Un référentiel de connaissances et de compétences en finance
  • Un rapport dédié
  • Un événement de présentation / restitution

 

Des compétences actuellement pénuriques en entreprise

Sandrine Fermi, Directrice du Développement Humain et Communication au Crédit Agricole Atlantique Vendée, participait à la table ronde et confirme la tension qui existe sur le recrutement de ces nouveaux profils dont ont besoin les entreprises :

« Nous sommes challengés par la jeune génération sur notre prise en compte de ces enjeux. Certains candidats peuvent décliner une offre d’emploi s’ils jugent que nous n’allons pas assez loin dans notre démarche RSE et qu’ils ne seront pas utiles à la société. Nous avons besoin de compétences nouvelles, par exemple dans la notation ESG (Environnement, Social et Gouvernance) de nos clients entreprises. Au niveau Groupe, une note de transition est déjà attribuée aux très grandes entreprises (multinationales) qui va se déployer progressivement sur l’ensemble de ce marché ».

Agathe Duplessy, étudiante Audencia au sein du programme Grande Ecole, partage ses attentes :

« Je serai en poste jusqu’en 2060. On peut penser qu’on a le temps d’être formés à ces enjeux, mais les entreprises évoluent vite. Je suis en stage en banque dans le secteur des matières premières, et l’impact de la COP 26 sur le financement des énergies fossiles est déjà à l’œuvre. Etre formés nous permettra d’accompagner le changement et je suis très enthousiaste à l’idée du projet ClimatSup Business »

Un projet collectif porté par une équipe dédiée

Le projet sera co-construit par les étudiants, alumni, professeurs, collaborateurs de l’école, mais également des acteurs externes. En effet, depuis l’annonce du projet par Audencia et The Shift Project, d’autres établissements et entreprises ont manifesté leur intérêt. Le projet bénéficiera ainsi de la participation d’un maximum de parties prenantes du secteur de la formation en école de commerce (et du marché du travail concerné). Montpellier Business School et l’EM Normandie soutiennent ainsi l’initiative dont Audencia est le partenaire principal en tant que sujet d’étude. CNP Assurances, le Commissariat général au développement durable (CGDD) et le consortium Finance ClimAct ont également rejoint le projet, plus spécifiquement sur le volet finance, tandis que le Campus de la Transition, des entreprises, groupes d’experts ou chaires accompagneront l’ensemble du projet. Des sondages, groupes de travail et conseils consultatifs sont prévus, ainsi qu’un comité de suivi composé de membres d’Audencia.

La soirée de lancement a également été l’occasion de diffuser un appel à tous les volontaires internes et externes souhaitant contribuer au projet.

Kelvin Frisquet, Chef de projet ClimatSup Business au Shift Project, travaillera à temps plein sur le projet, accompagné de Vinciane Martin, Chargée de projet, et aux côtés de Clémence Vorreux, Référente Enseignement supérieur du think-tank.

 

Rester l’école pionnière de la transition écologique et sociale, avec Gaïa

A travers ce projet d’envergure, inédit au sein des écoles de commerces, Audencia entend conserver son statut de précurseur en matière de responsabilité sociétale en allant encore plus loin, en s’assurant que l’ensemble de ses étudiants soient à terme formés sur ces enjeux.

Une mission cruciale, alignée avec la volonté gouvernementale, à l’instar du groupe de travail lancé par Frédérique Vidal en 2020 et piloté par Jean Jouzel, climatologue. Il rendra un nouveau rapport en novembre 2021 sur l’enseignement des enjeux environnementaux dans l’enseignement supérieur.

Première école signataire du Global Compact des Nations Unies et reconnue par l’organisation internationale parmi les « Champions des principes pour un enseignement responsable du management » (PRME Champions), Audencia s’appuie également depuis 11 ans sur un partenariat stratégique avec le WWF France. Sa Chaire Impact Positif (anciennement intitulée Chaire RSE) a été créée en 2012. L’école est aujourd’hui reconnue parmi les 3 meilleures écoles françaises et dans le top 30 mondial au classement Positive Impact Rating 2021 réalisé avec les Nations Unies.

Dès septembre 2019, Audencia basait son cours d’économie de tronc commun obligatoire pour tous les étudiants Grande Ecole sur la transition énergétique (24 heures) et lançait son Mastère Spécialisé® Acteur Pour la Transition Energétique (APTE). En février 2021, elle annonçait dans son plan stratégique ECOS 2025 la création de Gaïa, son école de la transition écologique et sociale.

A partir de septembre 2022, les étudiants du Programme Grande Ecole seront les premiers à bénéficier d’un semestre « Gaïa » entièrement dédié à ces enjeux.

José Maillet, responsable de Gaïa, précise :

« Ce semestre sera évidemment alimenté par les travaux de ClimatSup Business et  comprendra un socle de sciences dures (environnement, biologie, climatologie, etc.), mais aussi des cours liés aux « humanités » (philosophie, sociologie, histoire du vivant (anthropocène) et rapport au vivant, dimension psychologique et freins à l’action, etc.), ainsi que des cours d’économie, stratégie, finance, management, RH et droit, tous alignés sur les Objectifs de Développement Durable des Nations Unies. L’objectif, c’est de développer une approche critique des modèles pour construire la transition, rencontrer également les entreprises et les bousculer pour faire bouger les lignes. Après le programme Grande Ecole, qui est prioritaire car il draine la grande majorité de nos étudiants, les enseignements Gaïa seront également déployés dans les autres programmes et auprès des entreprises, qui nous font part de leur désarroi. »

Face à l’éco-anxiété qui peut toucher certaines personnes en prenant conscience de la gravité des enjeux, Kelvin Frisquet et José Maillet s’accordent à répondre que

« le meilleur remède, c’est l’action. Reprendre en main son destin et s’engager de façon collective ».

Photos de la soirée de lancement (© P. Cauneau / Audencia)

 

À propos d’Audencia

Fondée en 1900, Audencia Business School se positionne parmi les meilleures Ecoles de Management européennes. Elle est accréditée EQUIS, AACSB et AMBA. Première Ecole de Management en France à adhérer à l’initiative Global Compact des Nations Unies, également signataire de leurs Principles of Responsible Management Education, Audencia s’est très tôt engagée à former et accompagner des managers innovants et responsables, dotés de compétences hybrides, qui contribuent positivement aux grands enjeux auxquels nos organisations, nos sociétés et notre planète, sont confrontées. Audencia a également créé Gaïa, la toute première école au sein d’une business school dédiée à la transition écologique et sociale. En co-création avec ses parties prenantes, Audencia produit et diffuse des connaissances qui ont un impact sur la littérature scientifique, le contenu de ses formations, les pratiques des entreprises et la société dans son ensemble. Elle contribue ainsi aux trois défis majeurs suivants : la création et l’utilisation de technologies et d’information responsables, la définition et l’adoption d’approches managériales favorisant des organisations et des sociétés inclusives et la conception et la mise en œuvre de modèles d’affaires et de développements soutenables. Audencia propose des programmes en management et en communication allant du bachelor au doctorat.  Elle a signé des accords avec 212 institutions académiques à l’étranger, et plus de 180 entreprises nationales et internationales. Elle accueille plus de 6100 étudiants, dispose d’un corps professoral de 148 enseignants-chercheurs et d’un réseau de plus de 30 000 diplômés. Pour en savoir plus, consultez le site Internet : www.audencia.com et suivez-nous sur les réseaux sociaux : Twitter @audencia.

 

À propos de The Shift Project

The Shift Project est un think tank qui œuvre en faveur d’une économie libérée de la contrainte carbone. Nous sommes une association loi 1901 reconnue d’intérêt général, guidée par l’exigence de la rigueur scientifique. Notre mission est d’éclairer et influencer le débat sur la transition énergétique en Europe. www.theshiftproject.org 

 


Contacts
Chevy Axelle

Axelle Chevy

Media Relations Manager Mail : achevy(at)audencia.com Tel : +33 (0)2.40.37.45.80 +33 (0)6.47.72.45.53 twitter@axelle_chevy
Normand Marina

Marina Normand

Media Relations Officer Mail : mnormand(at)audencia.com Tel : +33 (0)2.40.37.81.08 +33 (0)6.31.90.70.88 twitter@marina_normand

Vous aimerez aussi
  • Transition écologique : Audencia renforce ses engagements auprès du WWF France

    25 mai 2022
  • L’Eloquence du Bégaiement : un concours pas comme les autres

    10 mai 2022
  • The Shift Project présente le rapport intermédiaire du projet ClimatSup Business

    05 mai 2022
  • KPMG France renouvelle son soutien à la Chaire Impact Positif d’Audencia

    28 mars 2022

Catégories
RSE Formations