En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.

En savoir plus
Management

Enquête Audencia « Dirigeants et Innovations Managériales » : un éclairage inédit des dirigeants sur le management de leurs entreprises

13 décembre 2018

63% des dirigeants estiment que le management de leur entreprise est innovant contre seulement 29% des salariés (chiffres de l’enquête Audencia BVA sur les innovations managériales réalisées auprès des salariés en 2017). Selon une nouvelle enquête Audencia, administrée par l’institut d’études BVA, un décalage important existe entre la perception des salariés français et leurs dirigeants quant au caractère innovant du management de leur entreprise. Cependant, ces résultats complémentaires, mis en lumière dans l’étude, remettent en cause quelques idées reçues concédées aux responsables d’entreprises.

Une organisation et un management jugés innovants par près des deux tiers des dirigeants

  • 63% des dirigeants estiment que le management de leur entreprise est innovant contre seulement 29% des salariés

A l’exception des dirigeants des entreprises du secteur du commerce, qui sont plus nombreux à juger que le management de leur entreprise est innovant (74%), l’enquête révèle une différence de taille entre dirigeants et salariés sur leur perception du management.

Une méfiance qui s’explique souvent, pour les salariés, par la forte dimension marketing du discours des entreprises, prônant l’innovation tout en mettant en œuvre des méthodes plus traditionnelles.

Innovations:  les dirigeants priorisent les innovations commerciales par rapport aux innovations managériales

  • Les innovations produit (44%) et technologique (35%) sont priorisées par les dirigeants

Ils accordent un peu moins d’importance à :

  • L’innovation opérationnelle (29%)
  • L’innovation managériale (29%)
  • L’innovation du business model (14%)

A noter que les innovations managériales principalement priorisées par les dirigeants d’entreprises de 50 à 200 salariés (45%).
Ils considèrent tous quasi-unanimement que leur entreprise est performante en termes de qualité des produits et services (96%), qu’elle est orientée-clients (91%) et orientée vers le bien-être des salariés (88%). Ils sont en revanche moins nombreux à penser qu’elle est créative et innovante (74%).

Méconnaissance des innovations managériales : elles sont principalement associées au bien-être des salariés

En 2017, la majorité des salariés percevait leur entreprise comme peu innovante en termes de management et ils se méfiaient de l’innovation managériale. Cette année, l’enquête Audencia BVA démontre que les dirigeants ne partagent pas cette idée. Au contraire.

  • 84% des dirigeants pensent que les innovations managériales sont un dispositif qui favorise le bien-être des salariés
  • 75% pensent qu’elles favorisent la performance économique
  • Ils sont en revanche seulement 1 sur 2 à estimer qu’il s’agit d’un moyen pour faire travailler plus les salariés ou un moyen pour les managers intermédiaires d’accélérer leurs carrières

En revanche, ils sont seulement 1 sur 2 à estimer qu’il s’agit d’un moyen pour faire travailler plus les salariés (51%) ou un moyen pour les managers intermédiaires d’accélérer leurs carrières (50%).

A l’exception du management par objectif (60%) et de l’Espace de discussion (50%), les innovations managériales sont peu connues des dirigeants. Lorsqu’elles sont implantées dans les entreprises, elles sont majoritairement jugées satisfaisantes par les dirigeants. Ceci conforte en revanche les résultats de l’étude 2017 portant sur les salariés : ils étaient alors 71% à juger le management de leur entreprise peu ou pas du tout innovant, alors que 49% reconnaissaient avoir vécu un changement majeur d’organisation.
 

Les dirigeants doivent incarner le changement dans leurs entreprises

L’enquête montre une réelle prise de conscience de l’évolution des pratiques managériales :

  • 73% estiment devoir faire évoluer leurs pratiques managériales
  • Ils sont 66% à penser que pour changer les pratiques de management au sein de leur entreprise, il est nécessaire de commencer par les leurs. Pour un effet de mimétisme.

Les dirigeants sont bien ancrés dans la réalité. Effectivement, ¾ des dirigeants estiment  

Première qualité attendue chez un leader ? La capacité à motiver ses équipes

Au sein des entreprises, la capacité à motiver ses équipes est la principale qualité attendue d’un responsable. Celle-ci est jugée comme étant importante à :

  • 58% pour un dirigeant
  • 63% pour un manager de proximité

Les dirigeants mettent aussi en avant l’importance pour les managers d’être créatif et visionnaire (35%) ainsi que d’avoir de l’équité dans les décisions (45%).

A noter qu’ils font aussi état d’un haut niveau d’engagement des managers de leur entreprise (45% très engagés et 44% plutôt engagés).

La rémunération :  moteur de l’engagement des managers et salariés

  • Les dirigeants sont 9 sur 10 à juger que leurs employés sont engagés (88% dont 26% très engagés).

Aux yeux des dirigeants, l’engagement de leurs managers pourrait être stimulé par une plus grande implication dans la prise de décision (pour 56% d’entre eux), par une plus grande reconnaissance au quotidien (48%) et par une augmentation de rémunération (50%).

Pour ¾ des chefs d’entreprises, une augmentation de la rémunération pourrait conytribuer à accroître l’engagement des employés.

A ce sujet, les managers sont en adéquation avec les salariés, au regard des résultats de l’enquête de 2017. Il y a un an, l’augmentation de la rémunération était le premier moteur de l’engagement, cité par 75% des salariés français, suivi d’une plus forte reconnaissance sociale (52%) et d’une promotion interne (39%).  

Des millenials perçus par les dirigeants comme étant davantage en quête de sens au travail

En 2017, l’enquête réalisée auprès des jeunes salariés prouvait que les motivations d’engagement au travail étaient les mêmes que celles de leurs aînés. Avec, toutefois, un accent très fort mis sur la quête de sens de ces jeunes générations.

En 2018, la nouvelle enquête Audencia confirme ce ressenti auprès des dirigeants :

  • 53% estiment que les salariés de moins de 35 ans sont davantage en quête de sens dans leur travail que les salariés des générations précédentes
  • Ils sont aussi plus d’1 sur 2 à penser qu’ils contestent davantage l’autorité (52%)
  • 50% des responsables d’entreprises pensent que les millenials souhaitent davantage « co-construire leur entreprise » que les salariés des générations précédentes

Il faut toutefois souligner que, pour près de la moitié des dirigeants interrogés (45%), les millenials ont davantage envie de devenir manager que les + de 35 ans au sein de leurs entreprises. Une opportunité à saisir dans une stratégie de développement ?

L’enquête a été réalisée entre août et septembre 2018, auprès d’un échantillon représentatif de 150 dirigeants d’entreprises de plus de 10 salariés, à travers toute la France. Le questionnaire comportait 18 questions sur la perception du management et des innovations managériales.

 

À propos de Chaire Innovations Managériales d’Audencia

La Chaire Innovations Managériales a pour vocation d’être un carrefour de réflexion autour du thème des innovations managériales. La chaire a été créée en 2015 avec le soutien de Sepro Group et du CIC Ouest qui sont actuellement les deux partenaires de la chaire. Notre mission est d’aider les entreprises à renouveler leurs pratiques de management afin de construire un projet d’entreprise qui fasse sens pour l’ensemble des acteurs de l’organisation. Nous développons pour cela des travaux de recherche et des évènements dédiés afin d’enrichir et de confronter les connaissances et les expériences des étudiants, des entreprises et du monde académique. Pour en savoir plus, consultez le site Internet : http://innovations-manageriales.audencia.com/

 

À propos d’Audencia

Fondée en 1900, Audencia se positionne parmi les meilleures Ecoles de Management européennes. Régulièrement classée dans les premiers rangs mondiaux par le Financial Times, elle est accréditée EQUIS, AACSB et AMBA. Ainsi, Audencia fait partie du cercle très fermé des Business Schools détenant cette triple accréditation dans le monde. Première Ecole de Management en France à adhérer à l’initiative Global Compact des Nations Unies, également signataire de leurs Principles of Responsible Management Education, Audencia s’est très tôt engagée à former et guider dans leur développement de futurs managers et entrepreneurs responsables. Audencia propose des programmes en management et en communication allant du bachelor au doctorat.  Elle a signé des accords avec plus de 190 institutions académiques à l’étranger, et plus de 180 entreprises nationales et internationales. Elle accueille plus de 5100 étudiants, dispose d’un corps professoral de près de 120 enseignants-chercheurs et d’un réseau de près de 24 000 diplômés. Pour en savoir plus, consultez le site Internet : www.audencia.com et suivez-nous sur les réseaux sociaux : Twitter @audencia.


Contacts
Chevy Axelle

Axelle Chevy

Media Relations Manager Mail : achevy(at)audencia.com Tel : +33 (0)2.40.37.45.80 +33 (0)6.47.72.45.53 twitter@axelle_chevy
Normand Marina

Marina Normand

Media Relations Officer Mail : mnormand(at)audencia.com Tel : +33 (0)2.40.37.81.08 +33 (0)6.31.90.70.88 twitter@marina_normand

Vous aimerez aussi
  • Enquête Audencia : les dirigeants boudent les innovations managériales et sont en décalage avec leurs salariés

    20 juin 2019

Catégories
Business Entreprises